Le ciel attendra : L’urgence d’un film

Il n’est pas chose aisée d’entrer dans une salle de cinéma pour voir Le ciel attendra. L’actualité tragique de ces derniers mois s’est comme incrustée dans l’atmosphère et l’envie de la voir mise en scène à l’écran ne tient pas de l’évidence, pas plus que de la facilité. Et pourtant. Marie-Castille Mention-Schaar nous livre un film plus qu’important : essentiel. Elle attaque le sujet de l’enrôlement djihadiste de front.
Au cœur de son récit, sont mises en parallèle, sans jamais se croiser, les trajectoires de deux adolescentes aux illusions perdues. Sonia est rattrapée à l’aéroport avant son départ pour la Syrie, quand Mélanie se fait peu à peu happer par le mirage d’un faux idéal mensonger et meurtrier…
© Guy Ferrandis
Avec un tel sujet, délicat, périlleux, il aurait été facile de condamner en appuyant le trait. Mais la réalisatrice ne juge pas ses personnages. Et son film, toujours pertinent, adopte une allure documentaire presque détachée, qui renforce d’autant l’engagement du propos.
Noémie Merlant et Noami Amarger, ses deux jeunes interprètes, sont émouvantes de justesse. Scène après scène, leur jeu s’harmonise avec la présence d’acteurs consacrés comme Clotilde Courau, Sandrine Bonnaire, Yvan Attal ou Zinedine Saoulem… à laquelle s’ajoute la participation de Dounia Bouzar dans son propre rôle, incomprise par certains.
Au contraire : l’intervention de cette anthropologue, connue pour son combat « contre les dérives sectaires liées à l’islam », pousse encore plus loin le souci de réalisme de l’histoire.

Porté par un scénario abouti, une réalisation maîtrisée, et riche de son casting, Le ciel attendra dénonce la façade ordinaire de l’enrôlement. Il témoigne de la détresse des familles livrées à elles-mêmes et décrypte les étapes d’une déradicalisation, sans compromis, ni précautions d’usage. Angoissant ? Certes… Mais contre toute attente, ce film plein d’humanité, qui souligne la fragilité de l’adolescence à travers l’ombre et la lumière, réussit à nous emplir d’espérance !
A voir. Sans plus attendre.
Maylis Le Texier

Le Ciel Attendra, de Marie-Castille Mention-Schaar
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close