Pierre Niney L’enfant prodige

pierre-niney-saint-laurent-cjpg

Pensionnaire benjamin de la Comédie Française depuis 2010, il incarne Hippolyte dans Phèdre, après Fadinard dans Un Chapeau de Paille d’Italie. Au cinéma, il sera Yves Saint-Laurent en Janvier 2014, dans le film de Jalil Lespert et sa série Casting(s) est diffusée sur Canal +. Jeune prodige de tout juste vingt-quatre ans, l’avenir lui tend les bras. Côté cinéma, avant de s’attaquer à l’immense défi qu’est le biopic sur Yves Saint Laurent, dans lequel il sera accompagné de Guillaume Gallienne, son camarade à la Comédie Française, Pierre Niney a déjà conquis le public avec J’aime regarder les filles (2011), Comme des frères (2012) ou encore 20 ans d’écart (2013), dans lequel il donnait la réplique à Virginie Effira.
A la Comédie Française, il n’hésite pas à jongler entre les rôles non plus. Pour ce passionné des grands textes de la littérature, c’est un privilège de pouvoir déclamer sur scène, juste pour « le plaisir des mots ». A l’origine de son goût pour la comédie : «l’envie de raconter des choses, tout simplement». Attiré très tôt par le théâtre, il s’initie à l’art dramatique dès l’âge de onze ans au collège. Par la suite, il s’inscrit à l’ « option théâtre » au baccalauréat. Pour suivre la logique des choses, il intègre le Cours Florent à la sortie du lycée puis le Conservatoire, alors qu’il multiplie déjà les castings. Très rapidement, il conçoit sa carrière de manière « duale » : sur les planches et sur les plateaux. Sa technique sans faille, sa clarté, son instinct lui ouvrent les portes de tout le répertoire. Avec son rôle dans Phèdre, cet interprète multicarte a conscience de franchir une nouvelle étape, de même qu’avec son incarnation d’YSL. La suite, il l’envisage dans la mise en scène, la réalisation ou même la production de cinéma. Sa première expérience réussie de réalisateur avec sa série Casting(s), diffusée sur Canal tous les samedis, lui donne l’envie et l’ambition de poursuivre dans cette voie. Ce jeune homme moderne, au physique allongé et à la présence scénique énergique et profonde, est un véritable boulimique de travail et fait de l’ombre à la nouvelle génération de comédiens français. Il rafle tout sur son passage, tel un ouragan. Même les nominations aux Césars n’ont plus de secret pour lui. C’est la passion avant tout, qui déterminera l’avenir déjà si prometteur de ce héros des comédies romantiques et populaires.

Laura Baron

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s